À quelques minutes d’accueillir Adam, je mets la touche finale aux derniers détails afin de créer une ambiance parfaite pour les rapprochements. Les lumières sont tamisées, une musique sensuelle joue partout dans le condo, et celui-ci est impeccable. Je monte fièrement mes jolis escarpins, habillée d’une élégante et sexy petite robe. Je vérifie une dernière fois ma jolie chevelure rousse bouclée qui retombe délicatement sur mes épaules. J’applique sur mes lèvres un rouge coquet afin de leur donner une belle intensité. Un maquillage discret orne mes yeux pour accentuer mon regard et un doux parfum enivrant émane de moi. Ça y est, tout est en place pour la Création d’un Moment Parfait.

« Toc! Toc! Toc! »

Avec quelques papillons d’excitation dans le ventre, j’ouvre la porte en me cachant derrière pour laisser entrer Adam. Après qu’il se soit mis à l’aise et les salutations d’usage, je l’invite à la cuisine pour un rafraichissement. Une eau pétillante, un vin mousseux, un porto, au gré de ce que j’ai ou de ce qu’Adam a apporté. Nos verres en main, on s’installe au salon, près du feu de foyer, question de se tenir au chaud en cet hiver frisquet. J’apprécie toujours ce moment avant l’intimité où l’on prend le temps de discuter. En apprendre un peu plus l’un sur l’autre, se mettre à jour sur nos projets personnels ou professionnels, échanger sur des sujets qui nous allument, argumenter pour faire valoir son opinion; les choix de discussion sont infinis et d’autant plus nourrissant pour la sapiosexuelle que je suis.

Satisfaite de cet échange intellectuel, c’est le moment où je demande à Adam d’aller se rafraichir à la douche. Pendant qu’il se savonne sous l’eau chaude, j’en profite pour allumer le couvre-matelas chauffant de la table de massage et mettre l’huile dans le chauffe-bouteille. Je me plais à croire que la perfection se trouve dans les petits détails. Et question de donner encore plus de chaleur à mon invité, je retire ma petite robe pour dévoiler une magnifique lingerie seyant parfaitement les courbes de mon gracieux corps. Comme il me reste quelques minutes avant qu’Adam soit fin prêt, j’en profite pour m’amuser à exécuter quelques figures sur mon poteau. J’adore le côté à la fois sexy et athlétique de ce type de danse. Emportée par la mélodie langoureuse qui emplit mes oreilles, je n’ai pas remarqué qu’Adam est sorti de la salle de bain et me dévore des yeux. Lorsque je m’en aperçois, je lui souris tout en rougissant un peu. Quelques secondes s’écoulent en silence, puis je lui tends la main pour l’inviter à me suivre dans la salle de massage.

Je l’installe confortablement sous les couvertures et commence à le caresser, à le palper, question d’amorcer la détente. De mes mains expertes, je m’attaque d’abord à sa tête. Je masse son crâne en passant habilement mes doigts dans ses cheveux et sur son cuir chevelu. Puis, un à un, chaque membre de son corps passe sous mes mains magiques. Son dos, ses bras, ses mains, ses jambes, ses pieds, ses fesses… Rendu à ce point, Adam est complètement détendu. C’est à ce moment qu’un petit sourire en coin apparait sur mes lèvres et que la coquine en moi prend le dessus.

Discrètement, je me dévêts complètement, puis je tire doucement la couverture le recouvrant, comme une caresse pour le dénuder. Je grimpe sur la table pour m’installer à califourchon sur l’une de ses cuisses et ainsi poursuivre le massage du dos et des fesses. J’aime beaucoup masser les fesses d’un homme. Tout d’abord, parce que là se trouve de gros muscles qui apprécient que l’on prenne soin d’eux. Ensuite, parce que cet endroit du corps est très érogène et que je peux m’amuser à donner d’agréables sensations à mon hôte. Ce que je m’applique d’ailleurs à faire sur-le-champ. M’installant pour être confortable, je me rapproche d’Adam juste assez pour que ma voluptueuse poitrine se dépose sur ses fesses. Adroitement, je bouge lentement et sensuellement pour cajoler son corps de mes seins, en remontant doucement jusque dans le haut de son dos, puis en revenant aux fesses. J’approche ensuite tout près de sa tête, de son oreille, assez près pour qu’il puisse sentir mon souffle chaud sur sa nuque. Pour m’amuser, je sors ma langue pour la passer délicatement le long de son oreille. Le frisson qui, à ce moment, parcours Adam m’indique qu’il a grandement apprécié la caresse. Encouragée, je commence à lui mordiller l’oreille tout en glissant mes doigts le long de son corps pour éveiller pleinement ses sens. Je peux facilement dire qu’il aime beaucoup la manœuvre à la seule façon dont il respire. Il laisse d’ailleurs échapper de temps à autre un soupir de plaisir, témoignage de son contentement.

Afin d’augmenter un peu plus la tension qui, je présume, commence à s’intensifier dans son membre viril, je reviens lascivement au niveau de ses fesses tout en effleurant de mes ongles le centre de son dos, en partant de la nuque, jusqu’au sillon de ses fesses, que je parcours légèrement, jusqu’à me perdre entre ses cuisses. D’une main habile, je poursuis ma course en me faufilant sous lui, puis je me retire lentement en glissant mes doigts le long de son aine. Je peux maintenant sentir que mon petit jeu a bien porté fruit, alors que je frôle son pénis bien gonflé d’excitation. Je continue ainsi quelques minutes de plus, question de bien le titiller. Alors qu’Adam n’en peut plus d’être passif, il n’attend pas mon signal pour se retourner et commence à pétrir mes seins de ses mains adroites et à parcourir mon corps de sa bouche gourmande. La suite se résume à un échange émoustillant bien orchestré au rythme de nos fantaisies jusqu’au moment de l’extase finale.

Repus de jouissance, nous sommes maintenant allongés l’un contre l’autre à profiter du bien-être qui a envahi tout notre corps. Mes mains continuent de se promener sur le torse d’Adam, à le câliner pendant que nos âmes redescendent tranquillement à la douce réalité après avoir touché du bout des doigts le septième ciel. Après quelques minutes de cette paisible détente, je me lève et informe mon invité que je lui réserve le traitement royal. Un sourire éclaire son visage, car il sait combien celui-ci est agréable et relaxant à la suite de l’intensité que nous avons vécue.

Satisfait du merveilleux moment partagé, Adam se dirige vers la douche où je l’accompagne avec grand plaisir. Nos corps s’étreignent sous l’eau chaude, encore enivrés par l’exaltation de nos sens. J’en profite pour le dorloter un peu plus en le savonnant tout partout, attention qu’il savoure pleinement. Une fois terminé et rhabillé, c’est déjà l’heure pour Adam de me dire « au revoir ». Je lui fais un dernier câlin, un dernier bisou, puis je le regarde partir, déjà désireuse de notre prochaine rencontre.

 

Création originale de Ève Jolicoeur